jeudi 20 février 2014

Antisionisme: halte à la récupération de l'extrême-droite

Tract trouvé au bar autogéré "La Libre Parole à prix libre". 

:
EXTREME-DROITE : HALTE A LA RECUPERATION !

Ce 9 février, nous, antifascistes radicaux, avons repris la rue et les slogans qui vont avec aux imposteurs dieudonnistes.

Par milliers, nous avons crié notre haine des sionistes . Le tout dans une atmosphère fraternelle, avec une banderole DIY , et sans exiger quarante euros des participants, comme le font ces fascistes qui dénoncent les banques, mais se comportent pourtant comme de petits Goldman et Sachs au quotidien.

Il est temps d'en finir avec les faussaires qui se font du fric sur nos idées.

La plupart des ouvrages vendus par la maison d'édition de Soral étaient publiés dès la fin des années 70 par la Vieille Taupe , et Pierre Guillaume, anti-impérialiste historique a aidé Faurisson à médiatiser ses thèses subversives sans exiger un seul centime, et ce à une époque où elles n'étaient pas à la mode. Sans Noam Chomsky, et sa préface à une brochure sur l'acharnement judiciaire contre le révisionnisme, ce même Faurisson aurait-il eu les honneurs des médias oligarchistes ?

Quand il faut payer pour la moindre séance de dédicaces à la Main d'Or, notre librairie Résistances propose gratuitement, des évènements par dizaines, où se croisent des camarades révisionnistes comme Gilad Atzmon, des penseurs radicaux comme Pierre Tevanian, et tous les activistes qui se respectent, comme Xavier Renou . D'ailleurs, en 2009, c'est bien devant cette librairie que s'organisait la résistance transversale contre le sionisme, lors d'une manifestation qui regroupait aussi bien le NPA que l'avocat de Faurisson, et où était lancée une pétition pour la dissolution des milices non-goy initiée par Paul Eric Blanrue, auteur de l'ouvrage de référence antisioniste « Sarkozy , Israël et les Juifs ».

Dieudonné nous crache dessus, mais que serait-il sans nous ? Qui, sinon des camarades d'extrême-gauche l'ont défendu au début des années 2000 , lorsqu'il commençait à briser le silence sur le rôle des sionistes dans l'esclavage, et plus globalement dans le malheur du monde ? Qui l'a invité sur la liste Europalestine ? Et les Bricmont, les Etienne Chouard, les Michel Collon qui aujourd'hui renient les antifa, oublient-ils les innombrables débats organisés dans des lieux alternatifs où ils ont pu faire connaître leurs idées ?

Bien sûr, beaucoup de jeunes militants sincères ignorent tout cela. Et ce d'autant que le système fait tout pour perpétuer l'imposture. Après les tartufferies vallsiennes de ces derniers temps, et la pub faite volontairement et gratuitement à Dieudonné par le ministre de l'intérieur bien connu pour son sionisme , on peut d'ailleurs se poser la question : pour qui roulent vraiment Dieudonné et les siens ?

Le cortège fasciste qui criait «  Juif , la France n'est pas à toi » a été promotionné sur tous les merdias, alors que le nôtre , qui dénonçait concrètement les oligarques sionistes aux manettes en France , par de vigoureux «  A Paris, comme à Gaza, antifa ! » ( souvent plagié par le GUD, qui remplace antifa par intifada , beaucoup moins précis ) a été totalement censuré par la télé aux ordres. Et pour cause, nous, nous ne sommes pas antisémites, nous ne tombons pas dans le piège tendu par le système : jamais nous ne crierons contre les Juifs dans leur ensemble, dans la mesure où il y a en une bonne vingtaine en France, et au moins quelques centaines dans le monde, qui ont des positions politiques sympa. Et n'y en aurait-il qu'un seul, d'ailleurs que nous continuerions à le défendre contre les nazis, mais ce n'est pas le cas, puisqu'ils sont au moins deux à l'UJFP.

Et ce sont bien ces positions intransigeantes et sans concessions, qui font de nous, la cible de toutes les attaques : Soral et Dieudonné ne sont pas les seuls à nous détester, les millions de miliciens armés de la Ligue de Défense Juive sont aussi à nos trousses, nous avons d'ailleurs encore été victimes d'un tweet de leur part la semaine dernière, une énième inqualifiable agression que bien sûr la justice ne punira pas. Quoi qu'en disent Soral et les siens, les Salauds Sionistes savent reconnaître leurs vrais ennemis : ils ont bien noté que Gregory Pasqueille, l'auteur de la page « Déporter un sioniste », n'a pas fait son éducation dans les rangs fascistes mais chez nous !

Le 9 février à donc été une réussite. Nous la prolongerons le mois prochain par un hommage collectif à Georges Sorel, qui sera l'occasion de rétablir certaines vérités quant à la paternité du concept de l' « anti-système », et qui se conclura par l'inauguration officielle du Cercle Chomsky-Rassinier.

NI DROITE, NI GAUCHE ET ENCORE MOINS SIONISTES. !

ANTIFA TANT QU’ISRAËL VIVRA !

Collectif La HARDE ( Héros Antisionistes, Radicaux, Dissidents et Engagés)


Addendum : pour les mal-comprenants éventuels, la parodie ci-dessus, à peine outrée au regard de ce qu'on peut lire et entendre dans une certaine gauche radicale actuellement, nous a paru la manière la plus simple de signifier notre antagonisme définitif avec ce qui se donne le nom d'"antisionisme de gauche". Cet antagonisme existe pour les mêmes raisons que celui qui nous oppose à certains soit-disant défenseurs de la "laïcité", auxquels nous avons consacré quelques textes. Victimes du racisme ET de l'antisémitisme, nous luttons contre la haine, quel que soit le nom qu'elle se donne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire